Ambivalence du pantalon ...

Publié le par Odile

Hier après-midi, j'avais mon rendez-vous de la rentrée avec la nutritionniste.

Retour des vacances, et retour aussi sur le mois passé ... Je me suis trouvée calme, beaucoup plus calme que d'habitude. Il faut dire qu'un certain nombre de choses se sont débloquées pendant les vacances. Bon, pas tant que ça, mais suffisamment pour que je ressente le changement, et que je me sente donc plus calme.

Le plus "drôle", c'est que j'ai découvert à quel point je pouvais être stressée. Je suis donc calme de me reconnaître stressée :-)

"Avant", c'est à dire encore assez récemment, j'avais de moi l'image d'une fille assez peu stressée. Enfin, de façon très relative. Mais mon entourage amical m'a si longtemps répété que je n'étais jamais stressée ... que je l'ai pris à mon compte.

Et pourtant, quand je prends le temps d'analyser ma réaction face à plein de petits éléments ...  je réalise que le stress élit facilement domicile chez moi !

Qui dit stress ne dit pas pour autant que cela se voie. Mais si je ne l'extériorise pas (enfin, pas toujours) en bondissant partout (cela m'arrive tout de même, et pas qu'un peu), il faut bien que je l'apaise autrement. Et cet autrement, vous l'aurez facilement deviné, se trouve dans la nourriture ... et les divers comportements associés, comportements d'ailleurs assez troublés.

Bon je n'entrerai pas plus dans le détail, j'ai déjà assez blablaté. Tiens, en passant, c'est aussi par les mots, et notamment par la parole que j'exprime mon stress ... en parlant beaucoup, vite ... Lorsque cela m'arrive, on ne peut s'y tromper ! Heureusement pour ceux qui m'entourent, le stress ne m'attaque pas à ce point en permanence ;-)

Tout de même, maintenant que mon côté "stressée" est établi, je conviens qu'il serait bon d'y apporter une réponse adaptée. Et j'insiste : adaptée ! Pas de "vite, vite, avalons !" ... Evidemment, s'il suffisait de le dire pour que cela soit effectif, on n'en serait pas là ! Mais j'en prends mon parti. Je finirai bien par trouver satisfaction et apaisement "ailleurs".

Je parlais, dans un précédent article, du bien-être que m'avait apporté la pratique quotidienne du rameur. Un quart d'heure par jour, pas plus. Mais j'avais également évoqué l'obsession de vouloir mincir, encore un peu plus ... et le rôle qu'y avait joué le rameur. J'hésite donc encore à m'y remettre. Je n'ai pas abandonné l'idée, mais je souhaite reprendre pour de bonnes raisons. Sans obsession de minceur derrière. Sans obsession tout court, si possible.

Pour l'heure, j'aspire à une relaxation, véritable. Sans appareil de musculation, sans course effrenée dans les bois.

Je pense me tourner vers l'aquagym. J'en avais fait une année, et ponctuellement en vacances. Cela me défoule et me dynamise. Il y a la détente procurée par l'eau, aussi. J'adhère. Une fois par semaine, ce serait raisonnable, non ?

Je pense aussi à la sophrologie. Je ne veux pas me surcharger non plus. Mais j'ai envie d'essayer. Cela tombe bien, les cours à l'unité sont possibles. Je vais donc aller y jeter un oeil ... une épaule, et même deux, et puis on verra !

Et pour la détente à tout moment de la journée, je mise sur une tasse de tisane lorsque cela m'est possible. Un roll-on d'huiles essentielles ad hoc aussi ... à appliquer sur le poignet, ou sur le plexus solaire ... masser ... et respirer ... ;-)

Ah pour le pantalon ! C'est moi, plutôt, qui suis ambivalente ! Hier donc, j'ai eu droit à la pesée du retour de "vacances" : 69,9 kg ... je suis donc retombée sous la barre fatidique des 70 kg, celle qui me sécurise tant lorsque je suis au-dessus, et qui commence à m'affoler lorsque je descends ... Alors avec cette petite baisse, le pantalon flotte un peu, juste un peu ... Et moi, là-dedans (c'est le cas de le dire), j'hésite : je suis contente, je m'affine un peu, n'est-ce pas agréable ? ... mais je redoute aussi, légèrement, de remonter dans les 70 kg pour me "rassurer" ...

Pfiou ! Et si, tout simplement, je n'y pensais pas ?! Un coup de roll-on relaxant, inspiration profonde, détente immédiate ... et ça repart !



Photo : Toujours Aleksandra, comme ci-dessous

Publié dans Sans régime !

Commenter cet article

langue mauvaise haleine 17/02/2015 01:50

I have been exploring for a little for any high quality articles or blog posts on this sort of area . Exploring in Yahoo I at last stumbled upon this website. Reading this information So i am happy to convey that I've a very good uncanny feeling I discovered just what I needed. I most certainly will make certain to don't forget this web site and give it a glance regularly.

mauvaise haleine langue blanche 17/02/2015 01:50

Thank you for some other informative website. The place else may I get that kind of info written in such an ideal approach? I've a mission that I'm just now running on, and I've been on the look out for such info.

Odile 17/09/2006 01:09

Esther, je suis bien d'accord avec tes précisions ! On ne s'improvise pas acupuncteur, et il est vraiment nécessaire de choisir celui que l'on va voir avec précaution, souvent par recommandation ... Merci pour ton petit ajout :-)Gironde, tu sais tu dois avoir raison, je réfléchis parfois un peu trop, à décortiquer les choses, au lieu d'agir, "simplement". Toutefois, je vois comment ça s'est passé pour moi et le rameur la dernière fois, et je souhaite vraiment être plus mesurée vis-à-vis du sport ... et en général également, par rapport à mon alimentation particulièrement. Je pense que je reprendrai le rameur, mais lorsque je le sentirai vraiment ... On verra ;-) Merci pour ton avis, en tout cas :-)

Gironde 16/09/2006 10:49

Ah ! Ce rameur...


J'en, ai un aussi, et je te l'ai sûrement déjà écrit mais je le fais en regardant un DVD de musique orientale, ou une cassette de gym où des tas de nénettes suent à grande eau pour se faire des muscles tandis que je rame, tranquille. C'est jubilatoire.

Si ça te fait du bien, vas-y ! Tu te prends trop la tête, tu analyses trop les choses, il me semble. Suis tes envies, et puis c'est tout !

Ton corps sait ce qui est bon pour lui (je sais, c'est une formule bateau, mais j'y crois assez).

Quant au stress... ma meilleure amie se prétend stressée du 1er janvier au 31 décembre. Un rien la perturbe, la met en larmes, sujette à la dépression, elle a toujours besoin qu'on la rassure, qu'on lui dise qu'on l'aime.

Honnêtement, le stress aurait tendance à me stimuler, et je suis de nature assez optimiste. Même en ce moment où nous avons des soucis d'argent, eh ! bien, je n'arrive pas à m'inquiéter, j'arrive même à trouver des avantages à cette situation (dont, quand même, une perte de poids dû au rationnement alimentaire... que je m'impose moi-même. Plus de grignotages, par contre, un bon chocolat chaud le soir pour bien dormir).

Moi, je serai toi (mais ce n'est pas le cas :-)) ) je ramerai ! Dans la joie et la bonne humeur !

Esther 11/09/2006 03:40

Puisque l'on parle d'acupuncture...
Je vais encore y aller de mon commentaire! En ce moment, j'essaye de m'en approcher, et il faut savoir qu'en France, 1 mois de "formation" suffit à dire que l'on est acupuncteur alors qu'au Japon ils font 3 ans d'études (rien que ça!)!!! Conclusion: faire attention et ne pas choisir n'importe qui en France!
Ps: je crois bon d'ajouter que je crois en l'acupuncture...