Empêcheuse d'embrasser en rond !

Publié le par Odile


Oui je m'insulte moi-même. Encore que je trouve l'insulte sympathique. Et parfaitement fondée.


Oui je vais râler. Et non je n'ai pas honte de m'attaquer aux plus démunis. Quoique ... y'aurait matière à discuter. Mais oui, bien sûr que je raconte n'importe quoi ! Il est 23h43, je me le permets ;-)

Après les fumeurs frondeurs (pour rester polie et délicate), je m'attaque aux embrasseurs exhibitionnistes ! Et l'adjectif qualificatif n'est pas de trop. C'est presque même un oxymore, si j'exagérais un peu ... C'est pas l'obscure clarté de Corneille - et d'autres par la suite, certes. Mais on n'en est pas loin ! Oui oui, je me calme. Pourtant l'aquagym m'a déjà bien apaisée, c'est vous dire comme j'étais remontée.

Mais remontons justement à l'instant qui fit tout basculer, en ce début de soirée, alors que je rentrais tranquillement mais épuisée de ma journée de stage.

Ligne 8 du métro, un jeune couple (ce sont souvent les pires, mais les vieux ne sont pas en reste !), bref un binôme d'adolescents rebelles (triturés par leurs hormones et ravis de leur état) se pointe dans le wagon.

Alors que j'étais plutôt paisible, le regard dans le vide, reluquée par un vieux quadra l'air de rien (qui se cachait derrière son journal troué - bon d'accord j'en rajoute), ce couple de grand dadet et de mini-nympho se plante devant moi. Déjà, bel affront. Mais pour rajouter à leur attitude irrespectueuse envers l'ancienne que je suis (ils avaient au moins 4 ans de moins que moi, et je pencherais même pour 5 !), ils se mettent instantanément à se rouler une pelle d'enfer. Bon, se rouler une pelle, c'est pas une expression de ma génération, vous ferez excuse. À mon époque de collégienne, on disait plutôt "alors, il emballe bien ?" ce qui était encore moins sexy. Comme nous, quoi (enfin moi, surtout).

Bref, outil de jardinage mis en oeuvre, je soupire cérébralement (comprendre dans mon cerveau). Et c'est bien là que va se jouer toute la différence entre une jeune-vieille peau frustrée de n'avoir personne à peloter pour l'hiver (à part de la laine, et encore, faut demander à mamie), et une jeune-vieille peau, certes un peu en manque pour le moment, mais amoureuse voire plus, et qui compte bien rattraper ses pirouettes manquantes dès le retour de son tourniquet (moi-même, je ne me comprends plus).

Ce qu'il faut comprendre, en substance, c'est que j'ai peut-être déjà de la vieille peau, mais que je n'ai pas un coeur (ni autre, vous pardonnerez, je l'espère, ma trivialité) tout desséché ! Je ne suis pas agacée ni même incommodée par ces saliveurs non-stop sous prétexte que je serais frustrée dans ma propre vie amoureuse, non. Et c'est bien là que le raccourci m'énerve souvent.

J'affirme et j'assume d'être un peu à cheval sur le respect (bah oui, vous pensez que j'ai un problème avec le respect, à force d'en balancer à tout va ? ;-)). Le respect de l'autre, qui prend le métro pour aller d'un point à un autre, et non pour assister aux jeux de langues d'adolescents pas toujours boutonneux (et alors, ça n'allège pas leur crime !). Pas toujours adolescents d'ailleurs : on voit aussi des couples de 30, 40, 50 ans (et plus, sisi ils savent et aiment encore) s'embrasser ... Bon, je dois quand même dire que la plupart du temps, ils ne s'embrassent ni aussi longuement, ni aussi ostensiblement, ni aussi goulûment, ni aussi indécemment.

Bah oui, pour moi c'est indécent. Un petit bisou, peut-être même un baiser plus chaleureux pour les grandes occasions, je ne dis pas, c'est même plaisant à voir (que des gens s'aiment et se le montrent, pas de voir leurs langues s'enchevêtrer - aurais-je également un problème avec les langues ? ;-)). Mais pas pendant des heures, pas au mépris des autres, en faisant comme s'ils n'existaient pas. Bref, jusqu'à un certain point, avec certaines limites.

Si encore ça ressemblait à ça ...1


Mais généralement, ça ressemble plutôt à ça ...2



Qu'on me traite de jeune-vieille conne frustrée si l'on veut (j'ai déjà dit que frustrée non, et vous ne me ferez pas douter, car même si je suis cruellement en manque actuellement - d'où, peut-être, mon exaspération ultime ce soir - j'ai cette même réaction et façon de concevoir les choses lorsque je suis dans les bras de mon amoureux !).

Bon, j'aurais pu aussi poursuivre sur la chronologie de mes agacements en la matière. Depuis le collège, et peut-être même depuis la primaire - mais moins, je rassure les jeunes parents. Les couples impudiques et impudents, qui se vautraient dans les couloirs de l'école/collège/lycée, nous empêchant, nous Travailleurs Travailleuses (salut Arlette !) de cheminer vers nos salles de cours !

J'aurais pu, donc. Mais je vous en ferai grâce (parce que la nuit m'attend, non parce que j'suis pas cap ou que je voudrais vous épargner la suite de mes ronchonnements ;-))

1
Klimt, Le Baiser, http://www.andriaroberto.com/K.htm
2 Bonobos ! http://psychobiologie.ouvaton.org/sexualite/bonobos.baiser.jpg


Publié dans Exaspérations

Commenter cet article

traitement haleine 17/02/2015 17:53

You are a very bright person!

santé langue 17/02/2015 17:53

Hi there, just became alert to your blog through Google, and found that it is truly informative. I'm going to watch out for brussels. I'll appreciate if you continue this in future. Numerous people will be benefited from your writing. Cheers!

Odile sans régime 19/10/2006 22:22

Annesophie, très contente que tu te manifestes aujourd'hui pour donner ton opinion à ce sujet :-) Ah oui les bruits ! Figure-toi que, toute énervée que j'étais par le visuel, j'en avais oublié les effets sonores, qui n'arrangent rien effectivement ! ;-)Fruit, heureusement que tout le monde n'est pas agacé comme moi par ces manifestations, ce serait pas triste sinon ;-)

fruit 19/10/2006 15:53

C'est vrai qu'en regardant la photo des singes, on comprend de suite de quoi tu veux parler ! ;o)Perso, toujours eu beaucoup de mal à embrasser l'homme du moment en pleine rue pdant 5 mn (un vrai baiser quoi ;o) )Cela étant, les baisers des autres, même dégoulinant, même obscénes ne me dérangent pas plus que ça....

annesophie 19/10/2006 14:59

Bonjour Odile, c'est mon premier commentaire mais je te lis depuis quelques temps. Ce qui me gène le plus, dans ces tournages de langues, c'est le bruits que certains font. On peut détourner les yeux du spectacle, mais se boucher les oreilles est moins évident.