Ce qu'on peut faire dans un atelier d'écriture

Publié le par Odile

Avant-propos

Bonjour ! Joyeuses Fêtes !


Je vous préviens, cela fait quelque temps que je ne suis pas venue vous donner de nouvelles ! Ah bon ? Pour ceux que cela n'étonne pas, je vous remercie : je vois que vous suivez ;-)

Je remercie Gironde qui est venue prendre des nouvelles, histoire de savoir pourquoi je ne postais plus grand chose ces temps derniers :-) Et puis je vous remercie de m'avoir attendue, et de revenir par ici pour échanger de façon sympathique !

Donc voilà, j'ai toujours des idées
à vous faire partager en matière de non-régimes, de soin de soi, etc ... Mais aujourd'hui, j'aimerais changer un peu, et passer à un tout autre genre.

Le texte qui suit est un peu particulier, puisque je l'ai écrit lors d'une séance d'atelier d'écriture. Vous raconter tout le détail des circonstances serait un peu long, mais voici le principal à savoir : je me suis retrouvée dans une galerie d'art, devant une oeuvre qui devait me faire écrire, peu importe quoi, mais écrire ... Mes impressions, une histoire ...

J'ai écrit mes impressions. L'oeuvre en question était une mise en boîte, un théâtre d'objets s'intitulant La visite, par l'artiste Richard Berthemy. Je vous invite d'ailleurs à visiter le site internet où figurent ses oeuvres, Les petits Théâtres de pacotille : http://www.operasilence.com/

Quant aux photos ci-contre, ce sont celles du site sus-cité, concernant l'oeuvre à laquelle j'ai été confrontée ... et les commentaires qui me sont venus ...

Ce qui me plaît dans ce que j'ai écrit, ce n'est pas le style (je ne m'y suis vraiment pas attachée, et c'est d'ailleurs ce qui m'a laissée libre d'écrire mes pensées, je crois), mais le cheminement devant l'oeuvre, mes revirements, et puis l'espèce de violence et d'agressivité que cela a déclenché en moi. Pour cela, j'avais envie de tirer le texte du cahier où je l'ai écrit ...


                                                               ***


Le texte



BOF

Il y a des araignées dans les rideaux ! Elles sont en train de se battre. Tout ce qui se passe autour ne les intéresse pas du tout. Alors, pour passer le temps, elles s'agressent, au moins, ça occupe !

Le temps passe et je ne trouve pas.

Tic tac tic Tic tac tic Tic tac tic
Tic tac tic Tic tac tic Tic tac tic
Plein de TIC TAC TIC !

Ça ne m'intéresse pas. Je n'aime pas du tout. Ce que je n'aime pas, c'est cet assemblage qui pour moi n'a aucun sens. Je n'aime pas la tête des personnages. D'ailleurs, je ne les aime pas tout court.

J'aurais préféré des rideaux seuls, avec les paillettes multicolores qui auraient apporté de la vie à elles seules.

Je n'aime pas l'alignement de ces statues d'hommes. En plus d'être moches (les hommes), d'avoir l'air niais et fermés, ils sont bêtes comme des moutons. Je me demande ce qu'ils attendent. C'est ridicule cette position, ça fait soumis et trop ordonné. Ils manquent totalement de fantaisie.

En plus d'avoir l'air fermés, ils sont enfermés. Cette espèce de cage qui les coupe du reste du monde, c'est malheureux. Tiens, je sais, on dirait des singes en cage. Sauf que ce sont des hommes. Parfois, la différence est à peine perceptible.

Là non, quand même, ça se voit que ce ne sont pas des singes. Mais bon, des hommes à l'air abruti, est-ce tellement mieux ? Moi ça ne m'intéresse pas ! Faut les voir, ces hommes offerts au regard moqueur des deux dames. Elles ont l'air de bien s'amuser de leur sort. Elles aussi, elles ont l'air cruches. Elles sont plantées là, devant, croyant être en liberté ... mais dans l'histoire, qui peut dire qui est enfermé ?

Elles sont ridicules et imbéciles dans leur prison de parures. Ficelées dans leur robe, trop apprêtées, elles manquent totalement de personnalité. Elles ont délaissé l'essentiel, elles sont complètement vidées de leur intelligence. Seule subsiste leur volonté de paraître, leur maladie de la jeunesse et de la bonne éducation. Je les plains, pauvres filles ...

Finalement, les hommes ne sont pas si mal comparés à ces pauvres femmes. Leur air niais n'est peut-être que de la tranquillité. Ils sont paisibles et ne s'inquiètent pas de ce que peuvent dire ou penser ces femmes indiscrètes.

Au fond, ils sont même amusés. On croit distinguer un léger sourire au coin de leurs lèvres. Eux, au moins, ne se font pas (ou plus) d'illusion quant à leur liberté. Ils ont compris depuis longtemps qu'ils étaient de pauvres abrutis, qu'ils n'avaient aucun intérêt, et qu'ils ne valaient pas grand chose. Du même coup, cette prise de conscience leur confère une certaine valeur, une certaine dignité. Ils m'inspireraient presque du respect.

Alors que les deux femmes plantées devant eux comme des bécasses, elles n'ont aucun recul. Elles n'ont rien compris, tout simplement parce qu'elles ne cherchent même pas à comprendre. Elles n'ont rien compris parce qu'elles pensent déjà savoir, les pauvres malheureuses ...

Alors finalement, ce sont elles les plus à plaindre. À quoi sert leur apparente liberté si elles ne s'en servent pas pour s'en rapprocher vraiment, de la liberté ... ???

J'aurais envie de les balayer d'un revers de la main. Débarrasser le plancher de ces idiotes inutiles ...

Alors qu'au début ce tableau me rebutait et ne m'inspirait rien d'autre que du mépris, de l'incompréhension, du désintérêt, là, je le trouve très parlant ...

Publié dans Ecrire

Commenter cet article

combattre le ronflement 16/02/2015 22:14

Hey there! This post could not be written any better! Reading through this post reminds me of my good old room mate! He always kept talking about this. I will forward this page to him. Pretty sure he will have a good read. Thanks for sharing!

mauvaise haleine langue chargée 16/02/2015 22:14

Hmm is anyone else experiencing problems with the pictures on this blog loading? I'm trying to figure out if its a problem on my end or if it's the blog. Any responses would be greatly appreciated.

élodie 03/05/2007 21:13

J'aime beaucoup ton texte... Finalement tu as réussi à en écrire des choses ^^Sympa l'atelier d'écriture, ça me donne envie!

Stephane 05/01/2007 12:20

CouCou !! me revoila .
et avec 2007 ... un nouveau régime .. un homme au régime ... oui oui ca existe :-)
http://stebibfr76.skyblog.com/
Bon courage et a+
Stéphane :-)

Odile 05/01/2007 11:14

Christine, merci, bonne année également, et je te souhaite également de continuer ton blog car j'aime m'y rendre et suivre ton cheminement :) D'ailleurs, mes meilleurs voeux de progression vers ton bien-être !Gironde, effectivement chacun peut interpréter le tableau de différentes façons ... et peut-être qu'en d'autres circonstances moi-même l'aurais considéré différemment ... c'est ça qui est bien, avec les oeuvres (d'art).En ce qui concerne la rubrique de ton journal, j'accepte volontiers :) Venant de toi, je ne m'inquiète pas ;-) Comment souhaiterais-tu présenter cela ? Fruit, d'abord merci pour ton appréciation :) et puis merci pour les voeux, que je te présente également, pour une belle année, la douceur j'y tiens aussi, et le plaisir de vivre !