J'arrête de me fouetter ! (mais je reprends le sport)

Publié le par Odile


Est-ce bien normal que, au lieu de travailler en vue de mes partiels, je me remette soudainement à écrire assidûment ici ? Sans doute que oui, cela m'empêche un peu de stresser. Et puis je sais bien que je vais bosser, j'ai une fâcheuse tendance à avoir besoin du coup de stress de la dernière minute pour être efficace ... Je sais que c'est dommage, et pourtant je me suis un peu améliorée (la preuve, les partiels commencent dans une semaine !).

Bref ! Cette introduction quelque peu hors-sujet ne l'est pas tant que ça. Elle va me permettre d'aborder le sujet du jour, à savoir mon envie de me (re-re-re ?) remettre au sport. D'accord, vous avez le droit de sourire, car je l'ai annoncé moult fois sans que cela soit suivi d'actions durables. Souvent, je m'y remettais pour une semaine au maximum, et puis c'était reparti pour les doigts de pieds en éventail !

À une époque, je me serais fouettée (voir la photo, Indiana laisse-moi tranquille !) mentalement de ne pas avoir eu la "volonté" de persévérer et de parvenir à un corps de rêve en 3 semaines top-chrono ... Mais je n'ai plus l'état d'esprit "magazine féminin" (pour n'en citer aucun en particulier ...), du moins certainement plus autant qu'aux fameuses époques.

Après m'être bien laissée torturer par l'injonction de minceur (ça aurait pu être pire, cela dit, et j'ai aussi fait ma rebelle !), j'espère avoir gagné un peu plus de recul par rapport aux époques auxquelles je pense (soit mes 14, 16 et 19 ans - et un peu plus encore).

Donc voilà, si aux époques concernées, j'étais plutôt dans le tout ou rien, où faire du sport signifiait souvent perdre du gras et m'y atteler de façon intensive, (trop) répétitive, et n'ayons pas peur des mots, obsessionnelle (donc rapidement malsaine, entendons-nous bien) ... aujourd'hui, je pense avoir gagné un peu d'autonomie vis-à-vis d'un tel raisonnement masochiste, et rapidement insatisfaisant (puisqu'en fin de compte, j'étais dégoûtée par le sport, je m'en sentais prisonnière, et le devoir prenait le pas sur le plaisir - bah oui, il y avait quand même un peu de plaisir, c'est bien connu que le masochiste aime ça !).

Pour en venir aux faits, je me suis dit que j'allais changer de stratégie. Oui, bon ... et quelle nouvelle stratégie adopter alors ? C'était bien là mon problème, et le lieu de mille questionnements ... J'avais trop peur de retomber dans une obsession du sport pour la minceur, ou une addiction au sport tout court. Je suis sûre que ça en ferait rire certains qui m'imaginent mal accro au sport, mais je m'y suis vue, et je vous assure que c'est possible (comme quoi, tout est possible !).

L'idée est survenue ce soir. Rien d'original, de novateur, ni de surprenant. J'y avais même déjà pensé, mais comme souvent, il me faut un temps de latence pour la réflexion ... et un jour ... Action ! Je crois que la période des examens est propice aux changements, aux passages à l'acte (positifs), en tout cas chez moi. Je l'ai remarqué à plusieurs reprises. Je réussis à me coucher plus tôt, à relire mes cours (même la bio et les stats !), à retourner à la piscine, à manger un peu "équilibré" (mais pas trop quand même). Alors je sens que je vais suivre mon idée.

Donc l'idée ? C'est de varier les exercices ! Bah oui, c'est pas fantastique niveau inventivité, mais je sens qu'il y a des chances que je m'y tienne, et pour cause : il n'y a pas de contrainte, pas de plan rigide préétabli. Ce qui a toujours fini par me déranger et me conduire à arrêter, c'était la répétitivité et le côté immuable de l'exercice : 15mn de rameur tous les jours, ça devient vite un carcan ; idem pour le stepper, pareil pour tout ce qu'on peut imaginer d'autre. Pour moi en tout cas, c'est comme ça. Je finis par me connaître de mieux en mieux (c'est au moins l'intérêt d'essayer et d'échouer, ça renseigne utilement !), et je sais que j'aime avoir une certaine lattitude ... tout en ayant un cadre (solide, mais souple ... c'est subtil !).

Aussi, je me propose le cadre solide et souple suivant : une séance de sport chaque jour (ça c'est pour le cadre solide), mais au choix (ça c'est pour la souplesse). Notez que l'idée de m'entraîner tous les jours peut paraître contraignante, mais je pense que cela me fera vraiment du bien, pour réguler mon stress (toujours lui, et il est tenace le bougre !) et travailler sur mon corps, sur mon ressenti (ce que les massages accompagnent très bien !). En tant que future psychologue, et avant tout en raison de ma personnalité, j'ai trop souvent tendance à intellectualiser les choses, à me prendre la tête, à être dans mes pensées ... Aussi, j'ai besoin d'un sas de décompression, où je m'occupe de mon corps, où je lui permette de se rappeler à mon bon souvenir ;-)

Concrètement (ah, c'est pas trop tôt !), les "sports" que j'inscris dans ma palette de possibilités sont les suivants :

- L'éternel rameur, toujours fidèle au poste ! 15, 20, voire 30 minutes selon l'envie, la forme, l'heure ... (j'évite après 20h, pour ne pas importuner les voisins qui regardent le journal télévisé :-p)

- Le stepper, qui grince de plus en plus, mais marche encore ! Devant une émission télé ou un extrait du Père Noël est une ordure (ça fait double emploi : cuisses avec le stepper, abdos avec le film !), le temps passe follement !

- Une séance DVD de kickboxing ... Alors là, je ne garantis rien ! J'ai essayé cet après-midi, c'est assez étonnant, pour rester gentille avec moi-même et avec le réalisateur (mais parle-t-on vraiment de réalisateur pour ce genre de film ? ...). Je ne m'avoue pas vaincue, c'était la première fois !

- Des exercices de gym ciblés, à pratiquer sur un tapis de gym, dans mon salon ! Les exercices, je les trouve dans un bouquin que j'ai acheté il y a bientôt 10 ans, rendez-vous compte ! ça s'appelle Le livre de bord de la forme, et cela comprend plusieurs exercices adaptés à ce que l'on souhaite travailler. L'air de rien, c'est efficace, pour peu que l'on soit assidû ! J'ai bien fait de le garder ce bouquin !

- Une séance de danse folle, comme j'aime ! Cela fait trop longtemps que je ne l'ai pas fait. Je ne saurais vous dire avec des mots, mais quand je me laisse aller à danser, que le rythme m'emporte et que je me lâche, je ne suis pas loin de l'extase ! Evidemment, ce n'est pas l'idéal en appartement mal insonorisé ... mais c'est toujours mieux qu'en boîte de nuit avec 2cm2 pour danser en s'explosant les tympans (ah bon, ça se sent que j'aime pas les boîtes ? ;-))

- ... Et autres, comme l'aquagym par exemple ! (oui parce que ... je suis inscrite pour une séance par semaine cette année ... et j'ai légèrement séché ces derniers jours ... semaines ... mois ?)

Sur toutes ces bonnes intentions dynamiques, je vous tiendrai au courant de ce qu'il en reste dans la durée ! ;-) (en attendant, je vais passer à l'action, tant côté sport que révisions - partiels J-7 !) ... À bientôt !


Publié dans Sans régime !

Commenter cet article

Odile 04/02/2007 17:16

Kyoichi, merci à toi, je pense que je viendrai donner des nouvelles de mon "entraînement" ici, dans les commentaires, en attendant un prochain article. Bonne fin de week-end !

Kyoichi 04/02/2007 00:14

ouin salut! et merci pour ton opinion sur moi ^^..finbref je te souhaite Bonne chance!!! que ce soit pour tes exams ou ton entrainement intensif ^^!!  Content de voir que tu as l'air toujour aussi debordante de vie !!! ^^
sur ceux a+ et bonne nuit a tous j'vai pas tarder je le jure.. ^^