Je hais les régimes ! (mais j'ai failli replonger)

Publié le par Odile

C'est bien connu, la haine et l'amour ne sont pas si loin ... Bon alors, dire que je hais les régimes est à la fois vrai et pas totalement faux (ah oui, c'est pareil en fait ) !

Disons que très récemment, et même cette semaine, j'ai été reprise par des envies de régime. Le régime Weight Watchers, pour ne pas le citer. Il faut dire que j'ai un lourd passif avec le sus-cité. Et beaucoup (beaucoup beaucoup) de monde autour de moi, notamment dans mon proche entourage, qui weight watcherise à fond les ballons. Je vous avouerai que cela ne m'aide pas spécialement. Surtout que je ne suis jamais loin d'entendre "et toi, pourquoi t'essaierais pas ?" (pour ceux qui ignorent que j'ai déjà succombé au chant des sirènes) ou "et toi, pourquoi tu ne t'y remettrais pas ?" (pour ceux qui savent), assorti d'un "tu sais, c'est pas vraiment un régime, c'est plutôt une hygiène de vie" ...

Avoir eu des idées de "régime again" me paraît finalement très sain et constructif ! En effet, cela m'a permis de faire un petit bilan qui s'imposait, de peser le pour et le contre, et de bien me rappeler pourquoi j'ai décidé de ne surtout plus faire de régime ... Efficace, donc !

Déjà, le côté "j'intellectualise ce que je mange" présent (forcément) dans tous les régimes, ça me hérisse, ça me bloque, ça me refroidit. Il paraît que c'est un certain signe de l'overdose de régime, de ses effets iatrogènes (on va appeler ça comme ça), ce qui ne m'étonnerait pas. Je crois qu'il ne faut pas non plus négliger l'aspect psychologique du régime, tout ce que cela réveille, mobilise, et implique dans la perception de soi, la relation aux autres, le changement etc etc. Un régime, qu'on se le dise, c'est très rarement "anodin".

Le truc que je ne supporte pas dans le régime, quel qu'il soit, c'est la nécessaire maîtrise qu'il implique : dans un cas on doit compter ses points, dans l'autre ses calories, dans un autre encore exclure certains aliments, ou encore peser ses portions ... C'est absolument tyrannique, et j'ai beaucoup de mal avec les dictatures. Certains diront qu'ils ne ressentent pas ces règles comme un poids, mais dans mon cas, j'ai assez donné, relativement peu mais intensément, et je ne peux et ne veux plus !

Juste une parenthèse concernant le régime Weight Watchers : ce qui m'a vraiment contrariée, c'est cette histoire d'aliments qu'on convertit en points. Il paraît que c'est ludique ... Personnellement, je n'ai pas réussi à voir les choses comme ça ... Mais on me rétorquera sans doute que je suis de mauvaise volonté ;-) Non mais le pire, c'est qu'à force de convertir les aliments en points, je trouve qu'on en perd le plaisir de manger ! Je suis peut-être la seule à être dans ce cas, mais je trouve ça franchement pervers ... On ne mange plus un couscous mais 8 points (au hasard), ou une galette jambon-fromage mais 6 points (idem) ... Vive le plaisir ! Bizarrement, j'ai rencontré assez peu de monde, voire personne, qui semblait réagir de la sorte. C'est sans doute le signe que je suis particulièrement contre-indiquée aux régimes (ou l'inverse) !

Mais véritablement, revenons-en au bilan que cette envie fulgurante de régime a occasionné : j'ai pu réaffirmer que non, redevenir mince ne changerait pas ma vie du tout au tout (elle n'est pas un enfer, elle ne deviendrait pas un paradis) : j'en ai pourtant eu mainte fois la preuve, mais il faut croire que le rêve erroné est tenace ...

Qui plus est, un régime n'est définitivement pas (ou presque) la bonne voie puisque je "souffre" de troubles du comportement alimentaire, et d'hyperphagie pour être plus précise. Or un régime ne ferait que renforcer ce trouble. La solution est ailleurs (ou la vérité, pour les fans d'X-Files).

Si je voulais refaire un régime, c'est surtout que ce jour-là, je suis allée essayer des fringues, et qu'encore une fois rien ne m'allait parmi ce qui me plaisait. Au-delà des tailles de pantalon (même si c'est un élément primordial), je ne me suis pas trouvée jolie avec mon excès de tôle ondulée sur les cuisses et les fesses, et mes poignées d'amour bien affirmées ... Mais tout ceci mérite-t-il vraiment de retomber dans le cycle infernal, aliénant et destructeur des régimes ? Pour ma part, la réponse est non.

En prendre conscience m'a donné envie de :
- reprendre RDV avec la nutritionniste du G.R.O.S. pour avoir à nouveau un espace pour en parler
- en reparler avec des gens qui vivent, peu ou proue, le même genre de choses
- surtout, continuer mes efforts pour prendre un peu plus soin de moi ...

Alors clairement : un régime ? Non ! (pour ceux que ça intéresse, encore et toujours : www.gros.org)

Publié dans Sans régime !

Commenter cet article

comment éviter la mauvaise haleine 17/02/2015 07:15

Outstanding post however , I was wanting to know if you could write a litte more on this subject? I'd be very grateful if you could elaborate a little bit further. Thanks!

traitement de la mauvaise haleine 17/02/2015 07:15

An fascinating discussion is price comment. I think that it's best to write more on this topic, it may not be a taboo topic but typically people are not enough to talk on such topics. To the next. Cheers

Odile 27/05/2007 15:19

Lodie, je ne peux dire mieux ! Je pense que c'est normal de se faire régulièrement rattraper par les régimes, tant la pression est forte et permanente à ce sujet (avec un petit bonus au printemps en effet). L'important, selon moi, est de savoir ne pas franchir le pas, ne pas retourner vers ces régimes délétères pour le corps, et encore plus pour le moral, la santé mentale, les relations avec les autres, etc ! Tenons bon, et gardons le moral autant que possible ! ;-) Vanessa, c'est vrai que les boutiques de vêtements "grandes tailles" fleurissent de plus en plus ... Néanmoins, je dois avouer que d'une part j'ai encore une certaine résistance psychologique à y entrer, à me distinguer ainsi (et je considère que, merde, un 42-44 c'est pas une "grande taille" !) ... Et lorsque je rentre dans l'une de ces boutiques, j'ai vraiment peine à trouver quelque chose à mon goût ... Cela dit, je trouve scandaleux le fait que pour pouvoir se fringuer facilement et à son goût, on en soit quasiment rendu à être obligé de maigrir ... L'autre possibilité, c'est que je ne sois pas assez au fait de tout ce qui se fait dans la mode grande taille ... Mais je trouve quand même qu'on n'est pas aidés, les magasins "tailles normales" étant à chaque coin de rue, tandis que pour les tailles supérieures il faille vraiment chercher ... En France, c'est pas tellement au point encore, je trouve. Mais bref, pour le gâteau au choco, je suis bien d'accord ;-) Eddie, et ça me fait plaisir aussi de voir que mes coups de gueule et mon quotidien ont un écho chez d'autres ... C'est fou comme ça nécessite quasiment  de partir en croisade contre les régimes et l'idéologie qui se trouve derrière ... C'est hallucinant quand on y pense ... LNA, l'idée des "bons points" ou "mauvais points", je trouve qu'on y est quasiment ! Ce qui m'avait pas mal choquée, c'est qu'on nous dise, chez Weight Watchers : "mangez plutôt une part de tarte aux fruits qu'une part de galette des rois, ça vaut moins de points" ! Je vois pas le rapport ... si j'ai envie d'une part de galette, pourquoi j'irais me taper de la tarte aux fruits ? ça tourne pas rond ... et ça nous pousse à aller contre nos envies, et donc à nous engluer encore un peu plus dans nos difficultés ... vive le système quand même ! Mamido, tu as tout dit, et longue vie au GROS, en effet ! :-) Véro, je crois vraiment que l'anneau n'est pas la bonne solution, et que trop de personnes se tournent vers lui en attendant un miracle ... alors que les risques tant physiques que psychologiques (surtout psychologiques, c'est le pire) sont bien réels. C'est quand même une modification corporelle, qui plus est interne, et puis je trouve que ça infantilise vachement, genre "comme t'es pas capable de te contrôle tout seul, on va t'y forcer avec un anneau" ... Horrible, je trouve. Sauf rares cas très graves et encore, je suis très réservée par rapport à l'anneau ou le by-pass ... C'est pas facile, mais si on peut arriver à accorder moins d'importance à ce que pense notre entourage sur notre poids, à leur faire comprendre qu'ils n'ont pas leur mot à dire, et que le régime est une fausse solution, perverse ... Je crois que si déjà, de plus en plus de gens pouvaient comprendre à quel point les régimes sont néfastes et que la solution n'est pas là mais en amont notamment ... ce serait un grand pas. C'est en tout cas ce que j'essaie de faire, pointer du doigt les risques du régime, et le fait qu'à terme cela aggrave même la situation ...

Véro 27/05/2007 14:21

Alors c'est carrément non pour moi aussi. J'ai définitivement abandonné les régimes. Mais dernièrement j'ai également et sournoisement replongée à me poser la question, mais c'est simplement à la rencontre d'une jeune fille qui venait de perdre 36 kg et qui se trouvait très bien ! On lui avait mis le fameux anneaux. Alors serait-ce la solution ???Moi j'hésite ! j'aime manger, je ne me goinfre pas mais je mange très mal, très très mal et pas équilibré du tout. ça je le sais et c'est pas les weight watchers, les nutritionnistes, les endocrinologues, et autres acupuncteurs qui ont changé quoi que ce soit, j'en reviens toujours à ma bonne vieille méthode de manger ce que j'aime manger et manque de bol ce ne sont pas les courgettes à l'eau !Alors je te suis à 100% et puis en plus pourquoi veut-on maigrir au juste ? pour nous ou pour nous éviter d'entendre toutes les remontrances de personnes qui soit-disant nous aiment bien sur ? Si on nous aimait comme réellement on nous le dit on nous aimerait comme on est. La seule raison valable désormais pour moi entamer un régime serait une question de santé ! Mais ma santé elle se porte comme un charme alors pourquoi m'embeter à vouloir me faire perdre les 50kg que j'ai en trop à leurs yeux ?

Mamido 15/05/2007 14:35

Ma meilleure amie est une wwrette, eh ! bien, après des mois d'efforts, elle a repris tout le poids perdu, ce qui est le lot de toute régimeuse ayant arrêté de régimer.
Moi aussi, je dis "stop aux régimes", et "Vive le GROS" !