Je ne suis pas qu'hyperphage (j'ai aussi peur de l'orage !)

Publié le par Odile


J'avais dit que je reviendrais sur la question du "changement d'angle", ou comment arrêter de se poser les mauvaises questions et de stagner comme une poule sur un mur (qui picorait du pain dur) !

Comme toujours, facile à dire mais moins à faire. On va quand même essayer, d'accord ?

Et pour commencer, je vous resitue la chose : un excès de nourriture quasi quotidien, qui remplit certainement son rôle à merveille (protection, contestation, opposition, réconfort, anesthésiant, galvanisant, et j'en passe ! ça dépend des gens et de l'histoire de chacun) ... mais qui commence à bien (ou plutôt à trop) faire ! Et puis ça ne résout rien, qu'on se le dise (que mon inconscient se le dise, nom d'une pipe !)


(J'en appelle à votre culture : Non d'une pipe ? nom d'une pipe ?)

Mais comment faire alors ? J'ai bien retourné le problème, et je n'ai pas forcément trouvé. Mais j'ai des pistes ! Déjà : faire un régime ou se laisser aller à l'hyperphagie relèvent du même problème à mon avis. Ou disons plutôt que l'un n'est certainement pas mieux que l'autre. Dans les deux cas, la nourriture a une importance démesurée : soit on y pense pour limiter ou calculer ce qu'on mange, soit on y pense pour en avaler un peu plus encore (en essayant parfois aussi de limiter l'excès). Je vous l'accorde, rien de bien réjouissant.

Alors ... si on mettait de côté la nourriture ? Non bien sûr, je ne parle pas d'arrêter de manger ! Juste de se focaliser sur autre chose, ce qui permettra peut-être de retrouver un rapport plus "sain" avec la nourriture. D'ailleurs, pour exemple que cela peut se faire : je ne sais pas vous, mais lorsque je pars en vacances ou que je passe quelques jours avec des amis, la nourriture reprend sa juste place, et le moment du repas est tout autant l'occasion de discuter que de déguster un bon plat !

L'idée, c'est de remettre la nourriture à sa place. Et de développer ses aptitudes, approfondir ses loisirs, enrichir ses idées ... Parce qu'un danger me semble guetter toute personne au régime ou avec des troubles du comportement alimentaire (hyperphagie, boulimie, anorexie etc) : ne plus se définir qu'en tant que "au régime / hyperphage / boulimique / anorexique ..." ... Bref, faire une grande impasse sur tout ce qu'elle est, et ne garder qu'un état (au régime) ou un trouble (cela dit, faudrait voir si être au régime n'est pas un trouble aussi ;-)). Le risque est grand que la personne concernée ne se perçoive plus autrement, et amène également son entourage à la voir ainsi, tronquée, réduite à un symptôme quel qu'en soit son intensité.

Alors bien sûr, révéler vos talents, vos goûts et vos particularités ne vous "guérira" pas soudainement d'un rapport compliqué à la nourriture (et à votre corps, souvent ça va ensemble), et j'insiste pour conseiller à toute personne en difficulté à ce sujet de se faire aider par des professionnels compétents (et/ou à commencer par lire les articles sur www.gros.org et les livres de J.P. Zermati et G. Apfeldorfer) ... mais je pense aussi que l'affirmation de soi est essentielle. Cela peut passer par toutes sortes de choses, selon la personnalité de chacun. L'important, c'est de ne plus fonctionner en circuit fermé, de ne plus voir de soi que ses problèmes avec la nourriture (ou autres) mais tout ce que l'on est !

À ce titre, dresser une liste de j'aime / j'aime pas peut être une idée. Cela donnera plein d'informations superficielles, mais cela donnera surtout une autre image de soi, plus complexe, plus diverse (et dans la liste, on évite de ne mettre que des "j'aime les pâtes mais j'aime pas la morue" ;-p). Et puis si vous le souhaitez, vous pouvez creuser chaque idée, laisser votre esprit vagabonder et rapporter quelques souvenirs ...

Voici une mini-liste me concernant :

- J'aime pas l'orage ! J'ai peur des éclairs éblouissants, des coups foudroyants, et du tonnerre tonitruant ! J'ai la peur fantastique qu'une boule de feu rentre dans la cheminée et joue au base-ball dans la pièce ... comme dans Tintin !

- Je suis dingue de stylos : à plume, à bille, colorés à motifs ou unis mais pas gris ... J'ai une passion démentielle pour les Parker grâce à leur douceur d'écriture incomparable (d'ailleurs je lance un appel-clin d'oeil à Parker : je teste vos stylos quand vous voulez ! ;-)) ... Les Waterman sont très jolis aussi, mais tous ceux que j'ai essayés accrochaient trop au papier ... et pour une speedy-writer comme moi, ça ne va pas !

- J'adore les pics pour les cheveux, mais ils ne tiennent pas dans les miens ... Pourtant, j'essaie désespérément de les faire tenir, mais quand j'y arrive, mon plaisir ne dure pas plus de 20 secondes ...

- Je suis folle des Années Folles ! (ahah, attention le jeu de mots raffiné et recherché !) : Depuis que j'ai lu The great Gatsby de Fitzgerald au lycée, et que j'ai vu le film (avec Robert Redford jeune ! - d'où la photo), je suis fascinée par cette période fourmillante, festive et décadente, où certains nouveaux riches avaient de pleines bibliothèques avec des livres qu'ils n'avaient même pas ouverts ! D'ailleurs si ça vous dit de voir comment vous vous seriez débrouillés pendant la période en question, je vous recommande ce petit jeu interactif : www.mccord-museum.qc.ca/fr/clefs/jeux/18


Bref voilà ! L'idée, c'est de révéler un peu plus qui vous êtes. Faire ce qui vous plaît, suivre vos idées et vos envies, et ne pas avoir peur de cheminer selon vos goûts, avec vos propres choix. En procédant par petites touches si vous préférez, mais en vous jetant clairement ailleurs que dans la nourriture (et pas d'un pont non plus) ... sans oublier de manger bien entouré de préférence, et ce qui vous plaît ! ;-)


Photo : http://www.contactmusic.com/new/film.nsf/reviews/thegreatgatsby

Publié dans Sans régime !

Commenter cet article

réveil pour bébé 16/02/2015 10:54

Greetings! Quick question that's completely off topic. Do you know how to make your site mobile friendly? My web site looks weird when viewing from my apple iphone. I'm trying to find a theme or plugin that might be able to resolve this issue. If you have any suggestions, please share. Cheers!

médicaments anti ronflement 16/02/2015 10:54

What's Happening i am new to this, I stumbled upon this I have found It positively useful and it has aided me out loads. I hope to contribute & assist other users like its helped me. Good job.

Odile 16/06/2007 16:19

Marie-Laetitia, c'est vrai que ça pourrait être une solution, mais je n'aime vraiment pas la laque (je sais, je voudrais tout sans rien ;-p), merci en tout cas pour l'astuce, j'y songerai un jour de désespoir avec mon pic ;-)

Marie-Laetitia 14/06/2007 10:14

pour le pic dans les cheveux, as tu essayé de le pchitter au gel ? a tient drolement mieux ! ^^

Odile 07/06/2007 09:31

Velvet, je suis tout à fait d'accord, et c'est effectivement ce que je voulais faire passer : si l'on se cantonne trop dans une identité unique, on risque de s'y acccrocher parfois bien malgré soi, pour éviter le désarroi que causerait la perte de cette identité ... Car malgré tout, il s'agit bien de faire le deuil d'une identité, d'une situation, et parvenir à accepter de vivre autrement, en prenant les choses différemment, en ne réagissant plus de la même manière ... Et cela vaut pour tout ce qui est très présent dans la vie de chacun ...Pour ce qui est de "nom d'une pipe", je te remercie pour l'explication ! Cela me parait tout à fait plausible, et d'ailleurs je trouve que "nom" plutôt que "non" passe mieux, ça semble plus logique ! Merci :-)