L'art du plateau

Publié le par Odile


Il y a quelques semaines, j'ai fait une découverte édifiante : le système du plateau a des effets bénéfiques sur moi ! Mais laissez-moi vous expliquer le pourquoi du comment :

D'abord il faut savoir que j'y suis venue avec moult réticences. Je ne sais même plus ce qui m'a poussée à "sauter le pas" (bon d'accord, on ne parle tout de même pas de saut en parachute, mais quand même !). J'étais réticente, donc, parce que le plateau-repas renvoie au repas pris devant la télé ... ou en tout cas, pas à table ... ce qui ne se fait pas. Disons surtout qu'il est rarement recommandé de manger devant la télé, c'est en tout cas ce que nombre de médecins et parents nous apprennent.

Et puis il y a toujours le stéréotype de l'américain obèse qui revient : avachi dans son canapé devant son écran, gobant des heures d'émissions télé en même temps que ses chips et ses sodas de 5L ... Evidemment, il y a plus ragoûtant !

N'empêche c'est vrai, dans l'idéal, manger devant la télé n'est pas spécialement une habitude à prendre. Surtout quand on est en famille ou entre amis, et que la télé se pose (ou plutôt s'interpose) alors en casseur d'ambiance et de discussions. Et puis ça détourne l'attention de ce que l'on mange. Et puis ça fait qu'on mange plus vite, sans y penser, et souvent au-delà de sa faim. Et puis ça pertube la quiétude nécessaire pour qu'un repas se passe dans de bonnes conditions et aboutisse à une digestion sereine ... Oui oui oui, la liste pourrait s'allonger encore ;-)

MAIS ! et je tiens aux majuscules, l'Idéal ne sera parfois jamais atteint si on essaie de l'aborder frontalement. Si on se fixe l'objectif ultime d'emblée, sans consentir à quelques compromis et autres astuces, alors l'objectif risque clairement de ne jamais être atteint ! L'ambition, les objectifs, ça peut être bien. Mais viser trop haut et trop tôt, ça peut avoir l'effet inverse de celui recherché !

Tout ce petit charabia redondant pour vous expliquer (enfin !) ma position : je suis favorable au plateau-repas, et même : je dis "Gloire au plateau-repas !". Non que je passe d'un extrème à l'autre (d'accord ça y ressemble, mais c'est pour l'aspect théâtral, et encore), à vrai dire je suis déjà consciente des limites du plateau. Mais je lui ai trouvé de nombreuses vertus ces derniers temps !

Clairement, avoir recours au plateau-repas me permet de prévoir ce que je vais manger avant de commencer le repas. Cela m'évite de grignoter sans réaliser tout ce que j'aurai mangé en fin de compte. Cela me permet aussi de faire des choix, et d'avoir un moment de préparation avant de manger, au lieu de grignoter sans délai.

Et chose importante, le plateau me sert de limites ! Voilà une chose essentielle que j'ai réalisée. Or avoir des limites, c'est bien ce qui me fait souvent défaut au regard de mon alimentation. C'est aussi pour cela que je me fixe la règle de ne pas retourner dans les placards ou le frigo une fois mon plateau composé. En outre, le fait de pouvoir visualiser l'ensemble de mon repas sur le plateau a un certain effet rassurant, et me permet d'aborder mon repas avec calme et contentement.

Pour que cela ne devienne pas frustrant ou trop rigide, je me permets de mettre ce que je souhaite sur mon plateau, je ne m'interdis rien. Par contre, j'essaie d'éviter le plateau gigantesque et de remplir mon plateau plusieurs fois. Si mon plateau est trop petit, je n'hésite pas à en préparer deux, mais au moins l'espace reste défini.

Un autre avantage du plateau est que cela m'amène à prendre soin de la décoration, je prends plaisir à sortir des bols et autres assiettes colorées, et j'ai d'ailleurs fait l'acquisition de quelques pièces de vaisselle plus petites histoire qu'elles puissent tenir sur le plateau ;-)

Pour ce qui est du lieu où je mange, je peux aussi bien m'installer devant la télé, que sur le canapé en écoutant de la musique (c'est ce que je préfère, et quelle détente !) ou dans la cuisine avec la radio. Peu importe, du moment que le plateau reste mon espace. Et pour tout vous dire, lorsque je m'y suis appliquée, cela m'a fait le plus grand bien ! Seulement, vous vous en doutez peut-être, je n'ai pas encore réussi à instaurer l'art du plateau à tous les repas. Mais cela vient, à mon rythme !

Je tiens également à préciser que je procède ainsi lorsque je mange seule, ce qui est mon cas le plus souvent. Ce genre de chose ne se pose pas lorsque je suis en compagnie, puisque dans ces moments-là, mon comportement alimentaire est régulé, sans doute grâce à la présence des autres et aux discussions qui font que la nourriture dans les assiettes n'est pas seule à me nourrir (sans compter le regard des autres, qui a certainement un impact non négligeable).


Publié dans Sans régime !

Commenter cet article

enlever la mauvaise haleine 23/02/2015 22:34

Hello there, just became alert to your blog through Google, and found that it's truly informative. I am going to watch out for brussels. I'll be grateful if you continue this in future. Numerous people will be benefited from your writing. Cheers!

soigner arthrose naturellement 23/02/2015 22:34

Hello, Neat post. There's a problem together with your site in web explorer, might check this… IE still is the market leader and a big component to other folks will leave out your fantastic writing due to this problem.

claire 01/01/2008 15:22

coucou dis donc il est chouette ce blog, mais j ai un peu l impression d arriver trop tard non?lol
en tous les cas mes meilleurs voeux pour cette nouvelle annee!
bisou et bonne continuation
claire

Moony 02/10/2007 02:02

en adepte du plateau repas, je te comprends. tu devrais essayer le plateau avec des pieds pliants, il est plus confortable, les verres et les bols tiennent bien en équilibre : ) tu le trouveras peut être chez Ikéa.

Odile 18/09/2007 15:46

Maman au secours, je ne sais pas si cette méthode peut convenir à tout le monde, mais à mon avis, cela peut être un bon coup de pouce dans certaines situations où l'on ressent le besoin de limites se faire sentir, ou alors quand on sait qu'on va avoir tendance à exagérer. Je ne suis absolument pas pour la restriction et le fait de s'interdire ce qui nous fait envie, mais je réalise qu'il faut tout de même savoir dire stop, et ne pas manger systématiquement au-delà de sa faim et éventuellement d'une petite gourmandise supplémentaire. Dans ce cas, avoir recours au plateau peut être vraiment utile, en tout cas me concernant. Je suis également de ton avis pour la balance ! Pour ma part, cela fait bien 1 an 1/2 que je ne me pèse plus que très rarement (quand ça me prend, ou quand je vais voir la nutritionniste, c'est-à-dire moins d'une fois par mois).