Une légère métaphore des troubles du comportement alimentaire

Publié le par Odile

Il y a quelques jours, traversant Paris (et au-delà) en transports en commun, il m'est apparu que ce "parcours du combattant" (toutes proportions gardées) pouvait être comparé au(x) chemin(s) parcouru(s) par les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire :

On part d'un endroit que l'on connaît bien avec pour objectif d'arriver dans un lieu que l'on connaît pas ou peu.

On ne sait pas toujours quand on arrivera à destination, il y a parfois des obstacles, des imprévus (trafic perturbé, panne de signalisation, voyageur malade, mouvement de grêve) qui nous ralentissent voire nous bloquent plus ou moins longtemps.

On échappe rarement aux changements : certains sont évidents et prévus d'avance, on sait qu'on ne peut pas y couper alors on essaie de les préparer avant de prendre la route... mais d'autres sont inattendus et il faut pourtant y faire face... on essaie alors de faire du mieux que l'on peut, on demande parfois de l'aide à quelqu'un qui nous inspire confiance, ou à la première personne venue quand on est pressé, un peu paniqué...

Il peut arriver que le trajet prenne plus de temps que prévu, qu'on soit carrément bloqué à un moment de son parcours... Certains prennent leur mal en patience en attendant que le trafic reprennent. D'autres font marche arrière et rentrent chez eux pour peut-être repartir plus tard, quand ça ira mieux... D'autres encore essaient de trouver un autre chemin, de prendre un autre moyen de transport... Il y en a aussi qui s'arrêtent à mi-parcours et réalisent qu'ils s'en accommodent plutôt bien !

La plupart du temps, chacun arrive... si ce n'est toujours à destination, au moins quelque part !
Que se passe-t-il à l'arrivée ? Souvent, le point d'arrivée n'est pas un but en soi ! Tout n'est pas fini pour autant, au contraire, tout commence, tout continue ! Si l'on sort des transports en commun, c'est pour aller travailler, s'amuser, voir quelqu'un, peut-être prendre un avion ou un train pour aller ailleurs encore ?

Pour les troubles du comportement alimentaire, je ne pense pas qu'il y ait réellement de "fin", d'arrivée à destination, dans le sens où l'on arrive sans doute à une meilleure qualité de vie, à un équilibre qui nous satisfait, mais que tout cela s'entretient au quotidien, jour après jour. En se donnant plus de choix, en se permettant d'autres réponses, en s'accordant plus de bonheur ? En acceptant de faire des choix, en faisant face à la frustration ? La vie est un voyage, bonne route !

Publié dans Sans régime !

Commenter cet article

comment soigner la cellulite 17/02/2015 20:02

It's best to take part in a contest for probably the greatest blogs on the web. I will recommend this site!

que faire contre mauvaise haleine 17/02/2015 20:02

Do you mind if I quote a few of your posts as long as I provide credit and sources back to your site? My website is in the very same niche as yours and my visitors would definitely benefit from some of the information you provide here. Please let me know if this ok with you. Many thanks!

Christine de la quête du graal 26/03/2010 07:38


Odile,
Cette métaphore est très juste et elle va me servir à avancer.
Christine


Odile 29/03/2010 13:55


Merci Christine, je suis contente que cela te parle :-) Ce midi, j'entendais une métaphore un peu similaire... mais prononcée par un célèbre nutritionniste à l'égard des régimes (et plus
particulièrement le sien, tant qu'à faire !)... ça me désole que le top départ des régimes soit lancé, on ne va pas arrêter d'en entendre parler !