Féminisme mal placé ?

Publié le par Odile

Trop c'est trop !

Je sais bien que la chose a déjà fait couler beaucoup d'encre, mais j'ai envie de donner mon avis. Cela m'attirera peut-être les foudres de certaines, mais après tout, chacun son avis !

Donc : j'en ai marre de toutes ces féminisations de noms intempestives !
Je ne sais si c'est à un féminisme exagéré que l'on doit cette tendance, mais je n'en peux plus !

Attention, je ne suis pas contre le féminisme, je serais bien écervelée sinon, de croire que les femmes ont accédé à des droits essentiels (voter, s'exprimer, étudier, aimer qui elles veulent ...) d'un claquement de doigts, et qu'il n'a pas fallu pour ça des combats dont la victoire reste toujours précaire ...

Seulement, si je suis pour le féminisme sur des points fondamentaux, je suis contre le féminisme de principe, où la recherche de l'égalité parfaite entre masculin et féminin devient systématique, et finalement perd beaucoup de sa pertinence ... À ce moment-là, le féminisme frise le ridicule, et dessert largement sa cause (ou du moins, ce que je considère comme sa juste cause).

Ce n'est pas la seule ni la première raison, mais je l'avoue : l'accord des noms m'exaspère pour une raison esthétique. Je trouve très laid, aussi bien visuellement qu'auditivement, ces noms féminisés, ça ne veut plus rien dire, ça encombre la vue et l'ouïe, c'est moche, tout simplement !

Madame la Procureure, vous trouvez ça joli ? Mieux encore : Madame la Substitute de la Procureure !

Mais alors pour moi, le pire de tout tient en deux mots que je vais avoir peine à écrire sans m'écorcher de partout : écrivaine, et auteure ... Arg, je ne sais pas si j'y survivrai ! Certainement que cela me tient particulièrement à coeur en raison de ma passion pour l'écriture. Peu importe, c'est franchement insupportable à mes yeux (et écrivaine, c'est sans doute encore pire, car l'horreur est visuelle et auditive !).

Je me souviens d'un exercice d'orthographe en CM1 : à l'époque, je témoignais déjà d'un goût prononcé pour l'écriture, et avais décrété que je serais écrivain. J'y tenais à ce petit nom plein d'espoirs. il fallait mettre au féminin, "lorsque c'est possible". La maîtresse avait fait exprès de m'interroger pour "écrivain". Je m'étais exclamée d'un air entendu "un écrivain, ça ne s'accorde pas, évidemment !". Pfff, je serais dégoûtée que mes enfants apprennent le contraire !

Non décidément, je refuse de m'y faire. Ce combat pour féminiser les mots est ridicule, parce qu'il ne touche pas à l'essentiel. Certains me diront peut-être que c'est un détail qui a son importance, qui montre que maintenant, les femmes ont leur place à part entière dans des domaines longtemps "macho" ... Bof, je ne crois vraiment pas que cela montre quoi que ce soit. Pour moi, cela témoigne d'une erreur de cible.

Qu'on se batte plutôt contre l'excision (j'ai vu un reportage terrifiant et fort intéressant sur Arte, en début de semaine), et qu'on arrête de m'écorcher les yeux et les oreilles avec des mots qui, pour moi, une fois mis au féminin, perdent la grandeur et la beauté que je leur conférais, pour devenir insignifiants, désolants, ridicules.

Je ne pourrai empêcher personne de se considérer comme écrivaine ou auteure, et c'est sans doute une bonne chose ;-) Mais qu'on me laisse le droit de choisir d'être écrivain amateur. De toute façon, sur le fonds, écrivain ou écrivaine, c'est toujours la passion des mots !


Publié dans Exaspérations

Commenter cet article

mauvaise alene 17/02/2015 22:12

I cherished as much as you'll obtain carried out proper here. The comic strip is attractive, your authored subject matter stylish. nonetheless, you command get bought an shakiness over that you would like be turning in the following. unwell unquestionably come further before again since precisely the same nearly a lot regularly inside case you defend this hike.

vaincre le ronflement 17/02/2015 22:12

This is the correct blog for anybody who wants to find out about this topic. You understand so much its virtually hard to argue with you (not that I actually would want…HaHa). You undoubtedly put a new spin on a subject thats been written about for years. Great stuff, just nice!

Ariane lefélinbleu 05/09/2008 03:09

Désirant être un écivain publié et ayant une sensibilité similaire vis-à-vis des sons, je suis bien d'accord avec toi ! Ecrivaine est moche, laid, tout sauf beau. Pourquoi changer des mots alors que ce sont les esprits qui doivent l'être ?La langue française est assez riche pour que l'on devine le genre d'une personne, et bien des noms de métier sont dans le même cas. Dit-on peintresse ? DJette ?

christine 29/03/2007 22:43

Moi, ce qui m'énerve, c'est de ne pas pouvoir féminiser certains mots, parce que leur féminin n'existe pas, de rester bloquée au milieu d'une phrase, de devoir la reprendre en ajoutant des périphrases. Quel est le féminin de successeur ? et de prédécesseur par exemple ? Ne me dites pas qu'on dit une successeur !
Oui, c'est pénible de ne pas avoir de féminin. Cela bride la langue, empêche d'employer les mots justes.

Odile 08/03/2007 21:44

KyoiChi, j'étais sûre que tu allais relever l'"homme", mais que veux-tu, il va falloir t'y faire, et "gosse" c'est vraiment pas adapté ;-pLou, j'entends bien ton opinion, et je suis d'accord avec toi quant à la possibilité de mener de front "petits" et "grands" combats ... Cela dit, je persiste tout de même à penser qu'on se trompe de cible quand on s'attaque aux mots, et je pense avoir bien le droit de trouver "auteure" et "écrivaine" moches aussi bien visuellement qu'à l'oreille ... Et je ne pense pas que cela fasse avancer quoi que ce soit, fondamentalement, de féminiser (ou de masculiniser d'ailleurs).Néanmoins, je laisse tout à fait le droit à celles qui le veulent de se faire appeler écrivaine ou auteure si ça les chante, mais très peu pour moi. Quant au fait que j'écrive un billet à ce sujet, je ne pense pas qu'on puisse le mettre au même niveau que les "combats" publics qui sont menés, et qui visent notamment à féminiser les noms. Ce n'est que mon agacement très personnel, que j'énonce sans véritable prétention. Cela ne peut donc pas être comparé à un combat, ce n'est qu'un avis comme bien d'autres, qui passent inaperçus dans la masse .... Cordialement également ;-)